La Revanche de Voldemort

Forum RPG Harry Potter,
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Sam 29 Déc - 20:59

Nikodemia Hodius von Hess. Une des mangemorte les plus connues, car des plus redoutée. Elle avait passé quatorze ans à Askaban, condamnée à y rester jusqu'à la fin de ses jours, ou à subir le baiser du détraqueur. Dénoncée par un traître, contrairement à nombre de ses collègues, elle n'avait rien nié, mais tout confirmer avec un calme à faire froid dans le dos. Bien sûr, on avait dû vider plusieurs fioles de véritaserum, mais elle n'avait pas nié. On la disait aussi fidèle au Lord que les Lestranges, et dans un sens, c'était vrai, bien qu'elle-même ait toujours adulé Grindelwald...

Qui pourrait se douter que l'Allemande, récemment évadée de la célèbre prison, était là, assise dans un coin sombre de la Tête de Sanglier, à boire un peu de schnaps? Bien que toute la communauté se montre méfiante, on ne pensait pas la voir pointer le bout de son nez, dans quel endroit que ce soit, et l'imaginait retournée dans sa partrie natale, qu'on savait être l'Allemagne. Certes, elle aurait pu y retourner. Mais étant dôtée d'un culot et d'une hardiesse hors du commun, elle n'avait pas l'intention de se cacher, comme ce pleutre qui avait vendu son nom au Ministère. Bon, il était mort maintenant, mais tout de même... Nikodemia avait été surprise. Désagréablement surprise.

Que le peuple la pense bien loin l'amusait. Décidemment, on ne la connaissait pas! Elle? Une Hodius von Hess, aller se terrer pour échapper à quelqu'un? Non, elle avait trop de fierté, pour cela. Aussi n'éprouvait-elle pas la moindre angoisse, à venir boire un verre dans un pub, en plein jour. Par précaution, elle avait tout de même pris soin d'enfiler un chapeau sur sa tête, de quoi cacher un peu son beau visage, mais sans plus. Ce n'était pas n'importe quelle mangemorte, tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Sam 29 Déc - 22:56

Ce jour-là, Albus Dumbledore, directeur de l'académie de magie Poudlard, s'était rendu à Pré-Au-Lard, petit village aux alentours de Poudlard, là où les élèves de troisième année et plus se rendaient pour faire une petite sortie scolaire, où ils pouvaient faire ce qu'ils leur plaisaient. Mais, Albus n'était pas venu dans cette banlieue de Poudlard que pour faire ce qu'il voulait, il cherchait quelque chose, où plutôt un indice pour trouver quelque chose ou encore un des membres de la fameuse organisation contre Voldemort: l'ordre du Phénix, cette personne qui aurait pu trouver un indice sur la chose recherchée, ou cette chose. Cette chose était secrète, c'est pourquoi le grand mage n'en faisait même pas mention, ou, il l'appellait tout simplement la chose.

Albus, après tant de recherche, était allé dans un pub, célèbre que pour sa mauvaise fréquentation, nommé la tête de sanglier. Il y entra, admirant les têtes réduites sur la porte qui beuglaient comme des trolls, et se dirigea vers le bar, où un petit homme trapu, tout aussi vieux que Dumbledore, lui demanda ce qu'il désirait. Le directeur de l'école était méconnaissable, il avait mis de côté les longues et légères robes violettes pour opter vers un design plus sombre: la large et longue cape noire, surmontée d'un capuchon tout aussi noir. Dumbledore avait enlevé sa barbe de son visage à l'aide d'un sortilège voisin du "finite incantatem", et avait porté une toge, pareille à celle d'un moine.

Albus montra une coupe de bieraubeurre, qu'un autre sorcier était entrain de savourer. Le professeur ne parlait pas, sa voix était trop connue, il ne fallait pas qu'il se fasse repérer. Il avait donc commandé de la bieraubeurre au vieux barman, et non pas de l'alcool, car il fallait qu'il fasse attention à sa santé: le vieil homme avait déjà assez de problèmes de santé, il ne fallait pas rajouter par dessus le tout une overdose de Ricard. L'homme au comptoir avait l'air d'avoir compris ce que Dumbledore voulait, il ne fallait pas qu'il lui ramène un Irish Coffee, même si Albus en rafolait, accompagné d'un sorbet au citron. Le barman fit un signe de tête à Dumbledore, comme quoi il préparait sa boisson et Albus se contenta de lui sourire légèrement.

Albus observait les alentours, depuis son tabouret de brasserie. Il n'y avait pas foule dans la tête du sanglier, seulement quelques sorciers, tous majeurs bien entendu: l'homme à la bieraubeurre, un autre homme, plus vieux, dormant sur un banc, une couverture sur tout le corps, deux vieilles sorcières en tête à tête, à une table, près de Dubmledore, ricannant à chaque fois que l'autre ouvrait la bouche, une autre sorcière, aux cheveux longs et bruns, portant un chapeau, comme si elle voulait se cacher ou se faire passer pour quelqu'un d'autre: cette femme faisait penser à Dumbledore plusieurs dames: en apparence Bellatrix Lestrange, cousine de Sirius Black, ou à sa démarche Narcissa Malefoy, toutes deux des mangemortes, alliées de Voldemort, le sorcier le plus machiavélique et méchant, dit le plus puissant après Dumbledore même.

La jeune femme lui faisait penser aussi à Nikodemia Hodius von Hess, elle aussi mangemorte, brune, qui avait été une des protégées du célèbre mage Grindelwald, mage noir que Dumbledore avait vaincu, après une excellente amitié et peut-être plus, qu'il avait toujours contredise aux médias. Dumbledore était un homme mystérieux, cachant de très grand secrets qui pourraient le faire tomber de sa place de directeur à Poudlard, et même de son statut de mage de l'ordre de Merlin 1ère classe, et tout le tralala. Mais revenons à cette femme, cachée sous un chapeau, que Dumbledore fixait du coin de l'oeil pour en deviner la réelle identité: qu'était-elle venue faire à Pré-au-Lard, en plein jour, pour boire du schnaps ? Si elle avait eu un rendez-vous, il se serait passé en pleine nuit, car, son contact et elle-même devraient être plus tranquilles.


HJ: oulala, pépé s'est surpassé pour ce message ^^
Je ne sais pas ce qu'il y avait dans la pizza, mais en tout cas, c'est efficace drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Dim 30 Déc - 0:22

Hj: Ecoute, chacun sa p'tite méthode, hein! xD

Nikodemia, regardant le schnaps tourner dans le verre qu'elle avait en main, ne remarqua pas immédiatement l'entrée d'un nouveau venu. Ce dernier ne semblait pas désireux de parler, ou de faire connaître sa voix. En effet, les seuls clients que l'on entendait rire se trouvaient être deux vieilles dame, assises un peu plus loin. Sinon, entre quelques sorciers perdus dans leurs pensées, et l'un d'eux endormis, on pouvait dire que c'était le calme plat.

Buvant une gorgée de sa boisson, elle leva faiblement la tête, suffisament pour en découvrir un peu plus sur l'homme assis sur un tabouret de bar. Ce dernier n'avait toujours pas dit le moindre mot, nota la mangemorte. Et puis... Merlin, il la fixait! Sans se démonter pour autant -c'était Nikodemia Hodius von Hess, tout de même!-, elle abaissa légèrement son chapeau, en guise de salut, sans pour autant révéler son visage à l'inconnu. Non, bien qu'elle ne soit pas peureuse, et connue pour avoir un culot stupéfiant, elle ne voulait pas tenter le diable.

D'un signe de la main, elle appela le barman qui, aussitôt, accouru à ses côtés. Si ce dernier était une connaissance de Dumbledore, il n'en restait pas moins un commerçant, qui faisait affaire avec les pires, et qui ne semblait reculer devant rien pour arrondir ses fins de mois. Ce n'était pas le genre de personne que la mangemorte, de par son éducation, pouvait affectioner, mais en l'occurence, c'était le tenancier des lieux, donc...

Sans dire un mot, elle lui désigna l'homme accoudé au bar. Elle n'eut pas de réponse, car le barman ne connaissait pas son identité, et affirmait ne jamais l'avoir vu. Il n'y avait pas de mensonges, dans ses yeux, Nikodemia le voyait bien, et en soupira légèrement. Soit. Qu'il lui apporte un deuxième verre, dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Dim 30 Déc - 12:53

La jeune femme avait l'air d'avoir remarqué qu'Albus la fixait, c'est sur, il n'était pas vraiment discret, complètement tourné vers elle. Elle ne parla pas, comme Dumbledore, mais parue gênée que quelqu'un la regarde. Elle se contenta d'admirer le schnaps dans son verre, mais, c'était sans doute pour voir le reflet de l'étrange homme qu'était Albus, sur un tabouret, à quelques centimètres d'elle. Puis elle le salua, en abaissant son chapeau, toujours en cachant son visage: elle devait vraiment avoir honte d'elle pour se cacher comme cela, ou elle était une personne importante ou machiavélique, même sadique, une mangemorte quoi, qui ne voulait pas se montrer au petit jour. Albus, lui, fit pareil que la soit disante mangemorte, mais, malgré le non port de chapeau, il se contenta de secouer son capuchon, comme s'il se moquait d'elle.

Par la suite, la belle brune appela le barman, sans doute pour lui demander qui était ce vieil homme à côté d'elle ou pour demander un second verre d'alcool. Le patron observa Albus de ses petits yeux aussi jaunes que ceux d'une chouette blanche, pour deviner l'homme qui était à présent le client. Il abandonna, mais resta près de la jeune brune. Dumbledore soupira, à quelle heure allait arriver sa bieraubeurre ? Il tapa sur la table, attirant l'attention du vieux barman et claqua des doigts, qu'une seule fois, pour lui faire remarquer qu'il attendait toujours sa boisson. Le barman fit mine de s'excuser et se précipita vers Albus, accoudé au comptoir, pour lui remettre la bieraubeurre.

Le barman lui fit signaler que la bieraubeurre coutait une mornille, et Dumbledore fut stupéfait: une mornille ? C'est horriblement cher pour un simple pichet de bieraubeurre ! Les prix avaient drôlement augmentés depuis le retour de vous-savez-qui, que Dumbledore n'hésitait pas à appeler Voldemort, ou comme il le faisait autrefois, Tom. Albus fit la moue et s'empara d'un petit sac en peau de Moke, où il rangeait son argent. Il en sortit une belle mornille d'argent frappée par un gobelin et la tendit au vieil escroc. Albus n'aurait pas du faire l'avare, avec tout l'argent qu'il avait et avec l'argent de l'école, dont il était le directeur.

Le sorcier ou cracmol, car il ne savait pas ce qu'il était vraiment, le remercia et se dirigea vers sa caisse ensorcelée, qui rangea directement les mornilles d'argents, avec les mornilles d'argent naturellement. Il empoigna le pichet de bieraubeurre et le sirota, un petit peu, tout en gardant un œil sur la jeune femme à côté de lui, qui avait commandé un second verre de schnaps, que le barman venait de lui servir. Celui-ci avait été beaucoup plus rapide à réaliser la commande de la sorcière, au contraire de Dumbledore: il y avait du favoritisme qui s'était installé dans ce bar, une des raisons pour lesquelles Albus interdisait à tout élève de Poudlard de s'aventurer dans ce bar malfamé, même si les règles n'étaient pas toujours appliquées. Il y avait également la mauvaise fréquentation de la tête du sanglier et l'éventuelle escroquerie du personnel qui avaient fait interdire ce bar d'entrée.

Le directeur de Poudlard fixait de plus en plus Nikomedia, dont il ne connaissait pas le nom, tout en sirotant son pichet de bieraubeurre, lorsqu'il décida d'en finir avec ce silence qui régnait entre ces deux personnes-ci. Il avait déjà presque fini son verre de bieraubeurre, en autre, il l'avait bu jusqu'à la moitié, lorsqu'il le posa sur le comptoir, pour le reprendre dans quelques minutes, afin de le savourer, à cause de son prix et par politesse, on n'entre pas dans un bar pour se gaver d'une quelconque boisson, de la laisser sur le comptoir et de s'en aller, laissant de quoi payer à côté du verre, ainsi qu'un pourboire pour le barman qui avait la gentillesse de s'occuper de la commande. Albus joignit ses mains, qu'il mit sur le comptoir, et regarda de plus belle la jeune femme, et tapa la discute:


« Nous n’allons pas rester à nous fixer pendant des heures d’un air d’ignorance, madame, ou mademoiselle, cela va de soit. »


HJ: ça doit être les vacances ^^ J'ai envie de travailler
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Dim 30 Déc - 13:22

Hj: En fait, Nikodemia n'était pas assise au bar, mais à une table, un peu plus loin xD... C'est pas grave, pas besoin d'éditer. On va faire comme si Wink !

Ce n'était pas par honte que l'Allemande masquait son visage à la vue de cet inconnu, mais par simple discrétion. Non qu'elle soit femme à se cacher, son évasion d'Askaban avait fait -et faisait aujourd'hui encore- beaucoup de bruit. Sa tête était mise à prix, et honnêtement, elle ne tenait pas spécialement à retourner en prison. Cette fois-ci, peut-être aurait-elle droit au baiser du détraqueur, et ça n'allait pas pour lui plaire. Après tant d'année à avoir joué avec la mort, à l'avoir séduite jusqu'au plus au point, finir comme cela, dégénérée car sans âme, serait pitoyable. Une honte, pour quelqu'un de sa stature, Merlin!

A son vague salut, l'homme -car visiblement c'en était un-, secoua vaguement son capuchon, summum de l'insolence. Nikodemia ne répondit rien. Non, répondre serait revenu à perdre son calme légendaire, et elle ne lui accorderait pas cet honneur. Il n'y avait eu que trois personnes, sauf erreur, qui avait pu goûté à l'un de ses franches colères, et en sortir indemnes. Et ce type ne faisait et ne ferait jamais partie du lot. Jamais. Quoi que...

L'observant du coin de l'oeil, gardant silence et discrétion bien en main, la mangemorte le vit tapper sur la table, pour signaler au barman de ne pas l'oublier. Ce dernier s'excusa, confus, lui apportant immédiatement sa commande. Les commissures des lèvres de l'Allemande se retroussèrent légèrement en un rictus glacé. Elle s'amusait de voir que, si d'autres étaient touchés par le favoritisme omniprésent dans le pub, elle, n'en ressortait qu'une froide indifférence.

« Nous n’allons pas rester à nous fixer pendant des heures d’un air d’ignorance, madame, ou mademoiselle, cela va de soit. » Elle ne répondit rien, essayant de se souvenir de cette voix qui, avouons-le, lui était familière. Avec plus de quatorze ans de mutisme et d'abscence verbale dans les jambes, il lui était difficile de deviner à qui pouvait bien appartenir ce timbre grave. Tant pis. Finissant son verre de schnaps avec calme, elle garda son regard fixé droit devant elle, ses longs doigts fins et pâle caressant avec calme le verre dépoli contenant encore quelques gouttes d'alcool.

"L'impolitesse vous allait pourtant à ravir, Monsieur."murmura-t-elle d'une voix posée."Je suis heureuse de voir que vous ne la quitter jamais complétement."

En effet, était-ce une manière d'aborder une femme que l'on ne connaissait pas? Ayant vécue dans un foyer strict, bien qu'aimant, Nikodemia tenait à ce genre de valeurs. Elle-même se montrait toujours d'une politesse exquise, même lorsque, avec classe et superbe, elle remettait quelqu'un à sa place. Après tout... C'était Nikodemia Hodius von Hess, et non n'importe quelle pauvresse!

"Et sachez que c'est mademoiselle. Je ne suis pas femme à me laisser si facilement brider par les joies du mariage..."

Que d'ironie dans ses paroles! Mais une ironique qui lui allait à merveille, cependant. C'est vrai, l'Allemande était une femme sauvage, indomptable... la voir mariée relevait du rêve! Il en était ainsi depuis son adolescence, si ce n'est plus tôt. Elle connaissait, certes, l'amour, et avait de nombreux prétendants, mais... avec son emprisonnement, n'avait pas eu le loisir de s'imaginer vivant à deux. Et puis... Quel homme oserait jamais le lui demander, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Dim 30 Déc - 14:18

HJ: oups ! Je vais éditer.......nan je plaisante

Dumbledore avait certes abordé la jeune femme un peu violemment, mais elle faisait paraitre qu'elle ne valait pas plus de politesse que ce qu'Albus avait montré. Elle avait fini son verre de schnaps, et regardait de plus en plus Albus du coin de l'œil et la jeune femme, décidée à répondre à Albus, lui rétorqua que l'impolitesse allait à ravir à Albus, et que c'était une joie pour elle qu'il ne la quitte jamais complètement. Elle ajouta par la suite qu'elle n'était pas mariée, et que cela n'arriverait pas de si tôt ! Quelle ironie, ou plutôt humour légendaire, la jeune femme ne pouvait pas cacher sa personnalité, ni sa vraie nature: opérer avec tant de sournoiserie et de cachoterie, tout en vous poignardant dans le dos, c'était une habitude de mangemort ! Elle était sans doute une adepte de Voldemort et Dumbledore n'allait pas la laisser transplaner cette pecque (c'est pour lui un synonyme de mangemorte).

Que faisait-elle à Poudlard ? Ou en banlieue de Poudlard ? Elle avait surement un mauvais coup à faire, les jours de Poudlard se rapetissaient, alors que ses nuits se rallongeaient, une guerre allait éclater à Poudlard, c'était sur, et plus vite qu'Albus allait penser, peut-être à la fin de l'année ? Bof, il fallait vivre au jour le jour, Dumbledore et l'Ordre du Phenix étaient prêts à se battre et ce n'est pas une mangemorte qui l'arrêterait. Il était Dumbledore, pas un sorcier de pacotille ! Le seul qui faisait reculer Voldemort, même s'il avait eu une confrontation avec celui-ci au ministère de la magie et que le vieillard était très fatigué, le seigneur des ténèbres en avait peur !

Dumbledore, au bar de la tête du sanglier, repensait à tout ça, cherchant ce qu'il allait répondre à cette femme mangemorte. Allait-il faire savoir qu'elle était une mangemorte ? Sans doute, elle méritait que tout le monde le sache, mais, Dumbledore, diplomate, lui laisserait toujours une chance de s'en aller, après la discussion, les poings, ou plutôt la baguette dans ce cas là ! Dumbledore finit son pichet de bieraubeurre et le posa sur le bar, le poussant au maximum de ses possibilités vers le barman, qui se dépêcha de le prendre. Dumbledore pointa l'index gauche vers Nikodemia Hodius Von Hess et lui dit, en déployant sa voix:


« Tu es démasquée jeune fille, je te conseille de quitter ce bar si tu ne veux pas finir en serpillère ! »

C'est bon, c'était évident, la voix de Dumbledore allait être reconnue par la mangemorte, seul quelqu'un pouvait avoir cette voix grave de timbre, mais cependant de tessiture moyenne: Dumbledore. Il était célèbre dans la région, le barman allait surement le reconnaitre, lui aussi, ainsi que la jeune mangemorte. Après avoir haussé la voix, il remarqua l'homme allongé sur le banc et dormant se réveiller, et quitter sa couverture de son visage. Les deux sorcières arrêtèrent de piailler pour regarder dans la direction de Dumbledore et de la jeune dame, tant mieux, elles faisaient mal à la tête. L'homme qui buvait sa bieraubeurre, depuis déjà quelques minutes, s'arrêta net, et admira ce qui allait se passer entre les deux individus près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Mar 1 Jan - 21:50

Si un bruit de fond régnait en maître à la Tête de Sanglier, il fut vite réduit à néant. En quelques secondes, ce fut le silence complet. Et pour cause, l'homme qui la regardait depuis un moment venait de parler, haut et fort, prétendant avoir démasqué Nikodemia. Cette dernière ne bougea pas, restant impassible. Elle sentait sur eux les regards des autres clients, elle en avait vu, du coin de l'oeil, reposer leur boisson en attendant de voir ce qui allait se passer.

Peut-être s'attendaient-ils tous à la voir sortir sa baguette, en engager le combat? Ou fuir? Non. Nikodemia n'était pas femme à fuir. Même devant Askaban, elle avait gardé la tête haute. Aussi, sa première réaction fut de sortir tranquillement deux Noises d'une poche, et de les poser sur le bar. Le tenancier du pub les prit en silence, allant rapidement à l'arrière boutique, histoire de ne prendre aucun risque.

"Je m'attendais à mieux venant de vous, professeur Dumbledore."murmura-t-elle d'une voix lasse, où la déception était bien présente."N'ai-je pas été, par le passé, l'une des élèves les plus brillantes que vous ayez jamais vue d'après vos dires...?"

Elle se retourna alors vers le directeur de Poudlard, un mince sourire aux lèvres. Contrairement à certains mangemorts qui auraient fui ou nié, ou à une Bellatrix, qui aurait inutilement engagé le combat, elle, Nikodemia engageait la conversation, avec le calme et la bienséance dont elle avait toujours fait preuve. Comment décrire une telle attitude, alors que l'Allemande était bel et bien mangemorte? Depuis toujours, elle avait montré, en plus d'un caractère bien trempé, un esprit très ambigü. Non qu'elle soit d'avis changeant, ou déloyale, mais elle agissait selon ses propres préceptes, en se calquant parfois sur ceux des autres. Un comportement que l'on jugeait d'insensé, qu'on ne comprenait pas... A l'époque pourtant, Dumbledore, lui, avait compris...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Jeu 3 Jan - 17:56

Dumbledore avait la main tendue, sans baguette, le doigt pointé sur la jeune femme brune, qui était incontestablement Nikodemia Hodius Von Hess. Pour éviter d'avoir une crampe, un mal horrible dans l'épaule, ou de l'arthrose, il remit son bras, le long du corps, comme il était avant. Le vieux bonhomme était faible, même très faible, depuis dejà quelques temps, et depuis l'affrontement avec le seigneur des ténèbres qu'il avait eu au ministère de la magie, il fallait qu'il reste deux ou trois jours au lit pour reprendre des forces, selon McGonagall: bien sur, elle avait dit cela en plaisantant, même si la situation actuelle n'était pas un prétexte pour rire, mais plutôt pleurer, pleurer le retour de Voldemort, pleurer l'échec de l'Ordre du Phénix et pleurer l'avenir d'Harry Potter qui, selon Dumbledore, n'avait pas de fin heureuse dans l'histoire, il devait et s'était quasiment sur, se sacrifier, abandonner ses amis pour rejoindre ses parents dans la mort. Le seul moyen d'empêcher cela était qu'il devait se confectionner lui-même un horcuxe, pour avoir une éventuelle survie assurée.

Mais, Dumbledore, lui, n'avait pas d'horcuxe: s'il mourrait, il mourrait pour de bon, et même pas son patronus de Phénix pourrait l'en empêcher, même si la particularité du Phénix était de renaitre de ses cendres, comme celui qu'il avait dans son bureau et qui portait le nom de Fumseck. Evidemment, il était certain que Dumbledore n'allait pas mourir après sa discussion quelque peu bousculée en compagnie de Mikodemia. Et puis, il n'y aurait sans doute aucun mort, puisque le barman s'était précipité dans l'arrière-boutique, les deux sorcières avaient transplané par un quelconque moyen, le sorcier dit endormi fit semblant de s'endormir pour de bon et l'autre sorcier qui avait fini sa bieraubeurre s'était caché sous le comptoir. Par la suite, la mangemorte déclarée dit à Dumbledore qu'elle était déçue de sa réaction, qu'elle avait été une élève studieuse et que le directeur disait des tas d'éloges sur elle: c'était vrai, mais, quiconque peut devenir ce qu'elle était devenue, c'est pourquoi Albus lui rétorqua:


"Studieuse ne signifie pas sainte d'esprit !"

Dumbledore redoutait qu’elle puisse s’enfuir de là, mais c’était impensable, c’était Nikodémia, qui lui souriait avec insolence depuis sont tabouret. Dieu sait pourquoi Dumbledore ne l’avait pas directement exécutée sur place, c’était peu orthodoxe, mais, elle le méritait largement, et même, elle méritait plus que la mort. Dumbledore, s’arrêtant de penser et de chercher un point d’entente, lui dit:

"Ne provoques pas ce que tu ne peux détruire, c’est un bon conseil qui te rendra la vie sauve dans un moment futur."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Jeu 3 Jan - 19:58

Nikodemia affrontait son ancien directeur du regard, gardant un calme implacable, une joie malsaine allumée au fond de ses iris glacées. Studieuse, mais atrophiée mentalement, c'était bien là ce qu'il venait de lui dire? Ce qu'il venait d'oser lui dire? Bien que détestant toute remarque sur sa personne, l'Allemande ne fit aucune remarque quant à l'impolitesse du vieil homme. S'il pensait pouvoir la prendre à ce petit jeu-là, il faisait fausse route!

"L'âge vous aurait-il rendu avard de compliment, professeur? Je pensais pourtant que vous faisiez partie des rares personnes à me connaître un temps soit peu..."dit-elle froidement, sans pour autant sombrer dans les cris, mais gardant bel et bien cette tranquilité, agaçante et insolente."Me serais-je trompée?"ajouta-t-elle avec déception.

Ne pas provoquer ce qu'elle ne pouvait détruire? Avait-il la prétention de faire référence à sa charmante petite personne? Lui? Indestructible? Et ben voyons!

"C'est gentil de votre part de me tenir conseil. Je pourrais vous le retourner, Dumbledore..."

Soit. Nikodemia n'était pas considérée comme la sorcière la plus puissante de son temps, contrairement à Dumbledore, mais elle avait prouvé sa valeur. Ou du moins, ses capacités magiques. A Poudlard, déjà, où elle avait brillé, les professeurs ne tarissant pas d'éloges sur la jeune fille, puis en dehors. Elle avait derrière elle quelques affinités avec Grindelwald, mais aussi une liste de crimes, tous aussi innomables les uns que les autres, passablement longue. On ne l'avait pas mise sous le secteur le plus sécurisé d'Askaban pour rien, tout de même!

"J'avoue être, cependant, surprise. Quels sont vos projets? Me tuer après avoir tailler une bavette avec votre ancienne élève?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Sam 12 Jan - 17:14

Nikodemia faisait monter l'énervement en Dumbledore: c'était surement le but ! Elle lui fit remarquer quil étiat l'une des personnes à la connaitre. C'est vrai. Mais Dumbledore avait tout autre chose à faire que de se souvenir comment son ancienne élève était psychologiquement. Ce souvenir devait être resté quelque part caché tout au fond de sa pensine, cachée dans un meuble de son bureau de directeur. Elle fit ensuite de l'ironie, qui n'était pas destinée à faire rire, presque du cynisme. Bien sur, Dumbledore était sans se vanter de loin, le plus puissant magicien de son époque et de cette époque là également, même s'il s'était considérablement affaibli ces derniers temps, après l'afrontement avec Voldemort, qui ne cessait de devenir plus puissant. Elle lui renvoya son conseil, c'était la seule défense qu'elle pouvait avoir, elle ne pouvait pas se faire écraser à le vieillard. Il se contenta de répondre, après qu'elle lui ait dit ce qu'il allait faire:

"Tu mérites pire que la mort Nikodemia !"

C'était vrai, la mort, c'était trop gentil à côté de ce qu'elle avait réellement fait ! C'était trop rapide, il fallait qu'elle souffre, même si cela ne faisait pas tellement orthodoxe. Dumbledore avait déjà tué quelqu'un, autrefois, mais, ça faisait parti de son ancienne vie, lorsqu'il était encore ami avec Grindelwald. Il ne fallait pas en parler, ni même y penser, tout cela devait être rayé de l'histoire ! Même sa relation plus qu'amicale avec son plus grand rival après Voldemort. Concernant ses projets, Dumbledore n'avait rien à cacher, enfin, si, ce que l'Ordre du Pheix cherche depuis toujours, enfin, depuis que la chose qu'elle cherche s'est fait connaitre, une chose tellement puissante qu'elle pourrait faire de Voldemort litéralement le seigneur des ténèbres. Tout cela était top secret. Il n'allait aps le divulguer à Nikodémia, et dériva sur autre chose, qui était également vraie:

"Te tuer n'est pas un de mes projets premiers Nikodemia, il y a du bon encore en toi ! Je suis venu ici à Pré-au-Lar pour la simple et bonne raison que je voulais contrôler si les endroits où j'envoie mes élèves sont sécurisés. La personne que tu appelles maitre y est pour quelque chose !"


HJ: j'ai essayé de ne pas trop spoiler sur Grindelwald. :S
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Mer 16 Jan - 20:18

Là, elle fut surprise. Elle? Mériter pire que la mort? A l'entente de cette phrase, elle ne put retenir un reniflement à la fois blessé et méprisant. Ainsi donc, Dumbledore avait changé à ce point? Au point de souhaiter la mort, lui qui croyait voir du bien en les pires assassins? Elle ne s'y attendait pas, vraiment pas, et s'en trouvait déçue. Mangemorte jusqu'aux ongles, elle n'en avait pas moins toujours porté un énorme respect au vieil homme. Mais visiblement, il n'en avait jamais eu cure. Peut-être même n'avait-il jamais rien remarqué...

Elle ne répondit donc rien, gardant un silence vexé, pinçant les lèvres d'un air hautain. Cacher sa déception? Non. Hors de question. Répondre, entrer dans son petit manège? Impossible. Tout simplement impossible. Il ne voyait plus clair, visiblement, pour voir qu'en face de lui, il avait Nikodemia Hodius von Hess -une Hodius von Hess, Merlin! Pas n'importe quelle famille!- qui en l'occurence, se trouvait être une de ses anciennes élèves. Combien de fois était-elle allée dans son bureau? Combien de fois les autres professeurs avaient-ils complimenté le génie de la jeune fille au directeur de Poudlard? Hein, combien de fois? Ne se souvenait-il donc de rien?...

"Te tuer n'est pas un de mes projets premiers Nikodemia, il y a du bon encore en toi !" Soit, elle voulait bien admettre qu'il puisse avoir raison, en partant du principe qu'elle-même ne se considérait pas comme une mauvaise personne. A l'inverse de Bellatrix, qui portait fièrement sa folie en bandouillère, elle, la cachait, la reniait. Depuis toujours, d'ailleurs. Le temps n'avait que fait mûrir ses troubles, mais ils étaient déjà là depuis bien longtemps, contrairement à ce que beaucoup s'imaginaient.

Il poursuivit, lui expliquant que la raison de sa venue était de s'assurer que ses élèves ne craignaient rien en s'aventurant aux fameuses sorties à Pré-Au-Lard. Un sourire ironique se dessina sur les lèvres de l'Allemande, lorsqu'elle entendit la suite: "La personne que tu appelles maitre y est pour quelque chose !" Sa réponse se fit amusée, étonnament:

"Il l'est certainement plus que vous..."

Elle n'approuvait pas le fait que Voldemort soit entièrement son maître. Loin d'elle cette idée. Il faut dire que c'était une mangemorte des plus... ambigües...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Sam 2 Fév - 15:42

Il l'est certainement plus que vous: une phrase qu'elle avait répétée pour avoir quelque chose à dire, même si elle ne parlait pour ne rien dire. La pauvre, elle ne savait pas à qui elle s'adressait réellement, le Dumbledore qu'elle avait connu n'était pas le vrai Dumbledore, mais son alter-ego, une face obscure du vieil homme plongée dans un long sommeil depuis son combat acharné contre son ami de toujours Grindelwald, qui était devenu son ennemi juré, à ce triste moment qu'est le meurtre de...... d'un membre de la famille: Dumbledore tentait d'oublier cette personne qu'il avait tant aimé, mais ce n'était tellement d'une facilité extrême. Il avait en face de lui une des pionnes de Grindelwald, à présent celle de Voldemort, un être voulant le pouvoir, se prenant pour le mal incarné, alors qu'il n'était qu'un cil de ce que pouvait être l'incarnation du mal en être humain.

Cette jeune femme, Nikodemia Hodius Von Hess, mangemorte, ressemblait énormément à Bellatrix Lestrange, sanglant assassin sans pitié qui avait récemment tué son cousin, parrain de Harry Potter: Sirius Black. Cependant, la petite Nikodémia, car elle était petite face à Dumbledore, se diférrenciait à Bellatrix car elle aimait désobéir à son maitre, et, Albus se demandait pourquoi elel n'avait pas été chatiée. Bref, si le dit "Lord" Voldemort ne la faisait pas souffrir pour son insolence, le directeur de Poudlard n'allait pas hésiter. Mais, il y a un mais, tant de témoins dans le bar pouvaient se retourner contre Dumbledore, s'il la tuait, mais, comme il l'avait dit plus tôt, elle méritait pire que la mort et, qu'il restait du bon en elle, donc, il fallait plutôt espérer la ramener vers l'Ordre, au lieu de la laisser sombrer aux côtés de Voldemort, même si elle avait presque déjà touché le fond.

Dumbledore réfléchissait: allait-il la laisser partir ? Sans doute que non, même si c'était plus sage de sa part, Allait-il la tuer ? Bien sur que non, c'était évident, Allait-il la neutraliser ? une option qui lui plaisait bien, mais comment ? Un sortilège de stupéfiction, de désarmement, ou encore un patronus, en tout cas, pas de sort impardonable. Le vieux magicien sortit d'un geste artisitique sa baguette, qui était rengée dans sa longue manche flottante, et s'exclama:


"Stupéfix !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Dim 3 Fév - 13:54

Dumbledore ne répondit rien, ce qui tira un mince sourire exaspéré à la mangemorte. N'avait-il donc rien à dire, après tout ce temps, ou n'était-elle simplement pas digne du grand, du célèbre, du magnifique Dumbledore? Il la prenait peut-être pour un simple pion de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, comme beaucoup de mangemorts l'étaient, mais dans ce cas, il se trompait. Elle avait été plus, était plus, et serait toujours plus que ça. Et après, il croyait pouvoir dire avoir connu son cher ami Grindelwlad, hein? C'était d'un pitoyable...

Elle s'apprêtait à le lui faire remarquer, lorsque soudain, il sortit sa baguette. Le sort fusa, et, miraculeusement, n'atteignit pas sa cible. Nikodemia avait sauté par terre, juste à temps, alors que le stupéfix allait s'écraser contre un mur dans un grand bruit, fracassant une chaise, lors de son impact.

A terre, pour ne pas dire aux pieds de Dumbledore, l'Allemande réagit au quart de tour. Se jettant derrière une table, qu'elle eut tôt fait de renverser devant elle, en guise de bouclier provisoire, elle dégaina sa baguette, la pointant sur le vieil homme. Le sort partit, ébranlant l'air.

Les autres clients étaient figés, stoppés en pleine course, comme si le temps s'était arrêté, à la vue de ce combat. Ils devaient sans doute s'imaginer que la mangemorte essayerait de tuer le directeur de Poudlard, mais non. Ce n'était qu'un simple sortillège de défence, tout simplement. Nikodemia savait très bien qu'il y avait des manières bien plus cruelles pour détruire un homme que de le tuer...

« Vous êtes pressé, professeur? Je vous aurais pensé plus diplomate... » lança-t-elle, amusé, lui adressant un mince sourire, sans pour autant baisser sa garde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Dim 10 Fév - 12:39

Nikodemia avait fait un vol plané aux pieds du vieux mage, pour éviter le sort, s'abattant sur le mur. Dumbledore la laissa faire son show: elle poussait les gens présents, pétrifiés de peur, pour se défendre, en prenant une table, pensant que celle ci allait la défendre, tout en sortant sa baguette magique. Par la suite, elle lança un sortilège à Albus, de défense, bizarrement. Pourquoi n'avait-elle pas lancé un Avada Kedavra pour en finir ? Ou du moins, essayer d'en finir avec son adversaire qui avait engagé le combat ? Avait-elle peur ? Peur qu'il fasse réfléchir le sort de mort, la touchant de plein fouet ? Peut-être, surtout que les autorités auraient cru à un suicide: se lancer un sortilège de mort tout seul, qu'elle absurdité, pour un mangemort, c'était normal ! Donc, le sort arriva à toute vitesse vers Albus, qui n'avait besoin que de faire un geste circulaire avec sa main et sa baguette, pour que celui-ci soit absorbé par la baguette, faisant briller les perles bleues qui la composaient, avant de s'éteindre.

Dumbledore ne voulait pas la tuer, mais la renvoyer à Azkaban, c'est pourquoi il ne fut pas trop violent, et selon la mangemorte, il devait être plus diplomate, mais pas avec une pitoyable prétentieuse vantarde, qui idolâtrait son nom et sa situation. Elle faisait pitié, elle, derrière une table de bois: avait-elle perdu tous ses moyens ? Ou le faisait-elle croire pour se faire plus remarquer ? Décidément, il y avait tant de sorts que Dumbeldore voulait lui jeter qu'il ne savait pas lequel prendre: tous en même temps ? OU alors un sortilège de sa création ? Evidemment, le directeur de Poudlard s'était attardé à inventer deux, trois sorts, certes destructifs, mais efficaces dans les situations comme celle qu'il vivait. Albus leva sa baguette, et opta pour un sort de seconde, voire troisième année:


"Finite Incantatem !"

Une lumière blanche jaillit de la baguette du vieil homme, et, à toute vitesse, alla s'écraser sur la table en bois, tenue par Nikodemia. Non, il n'avait pas mal visé, sa cible n'était pas la mangemorte, mais bien la table. Celle-ci finit en lambeaux, les planches se séparèrent et touchèrent le sol: désormais, il avait son adversaire bien en face, qui ne se cachait pas, et réciproquement bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   Sam 1 Mar - 21:36

Jamais elle n'aurait penser à ça. La déception et la lassitude la gagnaient d'ailleurs, voyant que, visiblement, le Dumbledore qu'elle avait connu n'avait jamais été qu'une façade, et qu'à présent... ce n'était qu'un vieil homme aux pensées embrouillées. Il ne l'attaqua même pas directement, se contentant, pour l'instant, de réduire la table derrière laquelle elle se protégeait, en charpies. Encore un de ces vieux préceptes idiots. Et si elle lui tournait le dos, il la contournerait pour l'attaquer, aussi? Oui, elle était vraiment déçue; elle s'attendait à mieux.

« Wadiwasi!»

Sa voix était calme, sêche, mais forte. Les restants de la table s'animèrent, et foncèrent comme un seul homme, à la vitesse d'une balle, contre le directeur de Poudlard. Nikodemia se réjouissait de voir comment il réagirait. Peut-être qu'en plus de son manque de discernement, il avait perdu de ses reflexes? Etonnament, elle espérait que non.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un verre d'alcool et une étrange jeune femme #Bubus!#
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arrivée d'une étrange jeune femme.
» Who do you think I am ? [Libre à tous ^^]
» Au fond de la forêt
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Un bien étrange rêve...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Revanche de Voldemort :: Hors Jeu :: Corbeille-
Sauter vers: